Musicalement Votre

Musicalement Votre

Le Danube

Auteur : Gérard Salert
Compositeur : Patrice Pertuit
Chant clip et mixage : Patricia D

 

*J'ai l'âme vagabonde pour voguer
Pour colporter par le monde les idées :
Depuis Souabe en Forêt Noire
Jusqu’à la mer Noire



 

En bon caméléon je change d'aspect
Tous mes paysages sont bien variés
Et les gorges et les vallées
Aux plaines se relaient :



 

Quand mes fonds sont argileux
Mon lit s'élargit spacieux
Mais si les fonds sont rocheux
Mes flots se font capricieux ;



 

Si mes fonds sont sablonneux
J'étire des bras langoureux.
Et mes plages font des envieux
Tant on y est bienheureux.



 

Par les vallées de Bavière, par les lands
Les muses nous murmurent des légendes
Et d'Ulm à Bratislava
L'écho les renvoie



 

A traverser les forêts de Bohème
Via la Wachau, j'arrive jusqu'à Vienne
Où le vin coule aux fontaines
Pour faire la vie belle.



 

Budapest est une scène
Où, sans trac, je me promène :
De Guellert, on a tribune
D'où l'on m'admire et m'adule ;



 

Forts, châteaux, belles demeures
Me font une haie d'honneur
Et dans mes bras, je recueille
L'île Marguerite que j'effeuille.



 

Mon courant puissant m'amène à Belgrade
Où devant la forteresse, je parade.
Entre Carpates et Balkans

Je sers de frontière



 

Dès que les portes de fer sont franchies
Je fuis par les plaines de Roumanie
Et me perds dans les mille bras
De mon grand delta






21/09/2020
22 Poster un commentaire

Jerusalema

Chanson de Master KG

Adaptation Française par Thierry Thilut

Merci à Drallacire pour l'instrumental

Avec la participation de Christelle pour la danse

Chant , clip et mixage : Patricia D

 

Grand merci à vous trois

Jerusalema

Là  est ma maison
Oh oui mais protèges moi
Je viens, je marche avec toi
Et ne me laisse pas seul ici
Jerusalema
Là dans ta maison
Oh oui mais protèges moi
Oh non ne me laisse pas
J'ai tant besoin de toi ici
Je n'ai pas de place
Au royaume d'ici
Mais toi oui protège moi
Rends moi plus belle la vie
Protège-moi à l'infini
Je garde ta place
Au cœur infini
Mais viens et protège-moi
Protège-moi toute ma vie
Protège-moi le jour la nuit
Oh oui vient me protéger
Oh oui vient me protéger
Viens viens me protéger
Protège-moi à l'infini
Oh oui viens me protéger
Toi mon soleil à Jamais
Oh oui vient me protéger
Toi mon soleil à tout jamais
Garde-moi une place
Etoile de ma vie
Toi tu me protégeras
Protège-moi toute ma vie
Protège-moi le jour la nuit
Je n'ai pas de place
Au royaume d'ici
Mais toi tu me protégeras
Rends moi plus belle la vie
Protège-moi à l'infini
Jerusalema
Bien plus qu'une amie
Oh oui tu me protégeras
Tu me protégeras toute ma vie
Fidèle à toi à l'infini
Jerusalema
Là est ta maison
Oh oui mais protège moi
Je veux marcher près de toi
Mais ne me laisse pas seul ici
Je n'ai pas de place
Au royaume d'ici
Mais toi tu me protégeras
Rends moi plus belle la vie
Protège-moi à l'infini 
Oh oui vient me protéger
Toi mon soleil à jamais
Oh oui viens me protéger
Toi mon amour à tout jamais
Oh oui viens me protéger
Oui viens me protéger
Et sous ton ciel étoilé
Protège-moi à l'infini
Jerusalema
Bien plus qu'une amie
Oh oui tu me protègeras
Tu me protégeras toute ma vie
Fidèle à toi à l'infini
Jerusalema
Là c'est ta maison
Oh oui mais protège moi
Oh non ne me laisse pas

J'ai tant besoin de toi ici


16/09/2020
23 Poster un commentaire

L'homme et l'enfant

Chanson de Eddie Constantine
Paroles : René Rouzaud
Musique : Wayne Shanklin
Duo : Patricia & Eric
Mixage et clip : Patricia

Merci Eric pour l'instrumental

Dis Monsieur, Beau Monsieur,
Est-ce que la terre est ronde?
Si c'est vrai, l'oiseau bleu
Où est-il dans le monde?
Tous les jours je suis là
Et pleure en l'attendant

Pleurais-tu comme moi quand tu étais enfant
Que devient le soleil quand il tombe à la mer
Et pourquoi le matin, le ciel est si clair
Pourquoi donc, je ne peux m'envoler dans le vent
Et pourquoi, dis Monsieur, tu pleures en m'écoutant?

Mon enfant, mon enfant, c'est vrai la terre est ronde
Et longtemps, j'ai cherché, l'oiseau bleu dans le monde
Comme toi, j'ai pleuré en tendant mes deux bras
Mais pour toi, j'en suis sûr, un beau jour, il viendra

N'aie pas peur, le soleil ne meurt pas sous les dunes
Il s'en va pour t'offrir un beau clair de lune
Et pourquoi voudrais-tu t'envoler dans le vent?
J'ai voulu, moi aussi et j'ai des cheveux blancs

Ne pleure plus, beau Monsieur, puisque la terre est ronde
Pour t'offrir l'oiseau bleu, je vais courir le monde
Mon enfant, ne pars pas, ne pars pas pour ailleurs
L'oiseau bleu, il est là, cherche bien dans ton coeur

Si c'est vrai, dis Monsieur, j'irai dans le soleil
Pour cueillir avec lui un morceau de ciel
Mon enfant, tu iras, bien plus loin que le jour
L'oiseau bleu, c'est l'amour, l'amour


14/09/2020
17 Poster un commentaire

L'instant de doute

 

 

Auteure : Paula Galey
Compositeur : Julian Renan
Chant , clip et mixage : Patricia D

Mon âme est en déroute,
elle cherche son chemin,
pour un tout petit rien,
pour un tout petit doute.

Voyez, je suis songeuse,
et quelque peu rêveuse,
vais-je prendre le train ?
rien n'est vraiment certain.

Avion, tramway, voiture,
j'ai le choix du destin,
mais ai-je fière allure
avec mon air mutin ?

Une douleur diffuse
me taraude le coeur,
elle est plus que confuse,
elle me fait presque peur !

Vais-je partir ainsi
au pays d'Utopie ?
goûter à l'ambroisie
pour un peu de jalousie ?

Non, ce mot jalousie
de mon être est banni.
Je veux partir au loin
mais pour un doux destin.

C'est juste un petit rien,x2
une chose diffuse,
qui me dit "allez viens" !
tu n'as aucune excuse,
"allez viens" tout va bien.
©PaulaG.2013

 

 


Barres de séparation, coins féériques


10/09/2020
22 Poster un commentaire

Eblouie par la nuit

Chanson de ZAZ

Chant clip et mixage : Patricia D

 

Éblouie par la nuit
À coup de lumière mortelle
A frôler les bagnoles
Les yeux comme des têtes d'épingle
Je t'ai attendu 100 ans
Dans les rues en noir et blanc
Tu es venu en sifflant

 

Éblouie par la nuit
À coup de lumière mortelle
À shooter les canettes
Aussi paumé qu'un navire
Si j'en ai perdu la tête
Je t'ai aimé et même pire
Tu es venu en sifflant

 

Éblouie par la nuit
À coup de lumière mortelle
Faut il aimer la vie
Ou la regarder juste passer?
De nos nuits de fumette
Il ne reste presque rien
Que tes cendres au matin

 

À ce métro rempli des vertiges de la vie
À la prochaine station, petit européen
Mets ta main, descend-la au dessous de mon cœur

 

Éblouie par la nuit
À coup de lumière mortelle
Un dernier tour de piste
Avec la mort au bout
Je t'ai attendu 100 ans
Dans les rues en noir et blanc
Tu es venu en sifflant


06/09/2020
18 Poster un commentaire